Hohner lance le Rocket, une version vitaminée du Special 20

Hohner vient de lancer aux Etats-Unis le Rocket, harmonica diatonique qui n'est rien moins qu'un Special 20 sous stéroïdes. Le nouveau dix trous de la firme de Trossingen devrait être disponible en France au printemps. Je l'ai passé au banc d'essai...



Mise en orbite à Anaheim - Le Rocket a été mis sur le pas de tir le jeudi 23 janvier 2014 à Anaheim (Californie), à l'ouverture du salon annuel de l'association américaine des marchands de musique (National Association of Music Merchants, NAMM), la plus grande manifestation professionnelle de l'industrie musicale mondiale. La mise à feu de ce nouveau diatonique dix trous à sommier en plastique a été assurée au stand Hohner par Kim Wilson en personne. Voici la vidéo de cette mise en orbite:

video

Voici par ailleurs un banc d'essai vidéo réalisé par Ronnie Shellist, un harmoniciste texan installé au Colorado:

video

Une stratégie cohérente - Avec ce lancement, Hohner reste cohérent avec une stratégie initialement conçue pour sa ligne Marine Band: développer en les améliorant les vaisseaux-amiraux de sa flotte diatonique, Marine Band, Golden Melody et, dans le cas présent, Special 20 (SP20). En 2005, la firme de Trossingen avait sorti le Marine Band Deluxe, un instrument aux plaques et aux capots vissés, sans les clous qui font (toujours) le charme désuet du modèle 1896. Avec le MB Deluxe, le fabricant souabe prenait acte du bond technologique alors réussi avec le MB Classic par les "customiseurs" dont le plus connu, Joe Filisko, est aujourd'hui un consultant influent de la firme. Puis en 2009, Hohner avait mis sur le marché le Marine Band Crossover développé par Steve Baker, l'un des acteurs majeurs de la scène européenne et qui, bien qu'ayant un modèle Hohner 14 trous portant son nom, était avant tout connu des harmonicistes pour son livre référence "The Harp Handbook". Pour le MB Crossover, Baker avait imposé un sommier en bambou, un sacrilège pour les irréductibles du sommier traditionnel en bois de poirier, et un accordage dit "tempéré" 12 TET. Enfin en 2011, Hohner lançait le Marine Band Thundebird. Avec cet instrument développé par Filisko et accordé une octave en-dessous des modèles standards, la marque allemande comblait un vide: celui des tonalités extra-graves disponibles depuis plusieurs années chez son concurrent Seydel.


Disponible en France dès avril - C'est avec les enseignements de cette stratégie (réussie) que le premier fabricant mondial propose désormais dans une série baptisée "Progressive" le Rocket qui, assure-t-on, à Trossingen, sera disponible dans toutes les tonalités dès février aux Etats-Unis et fin avril en Europe et en France. Comme le SP20 classique, son avatar --qui sera fabriqué en Allemagne-- dispose d'un sommier (peigne) gris en matière plastique ABS moulée par injection (le sommier noir visible sur les photos est celui d'un prototype), de plaques en laiton de 0,9 mm vissées et fraisées, de 20 anches également en laiton et accordées sans surprise sur le système Richter "juste", et de capots vissés en acier inoxydable et chromés. Mais ce nouveau diatonique se distingue en plusieurs points du SP20 améliorant encore le confort de jeu et l'étanchéité du modèle classique.



Ouïes latérales - L'innovation la plus importante, qui est aussi la plus visible, porte sur les capots: contrairement à ceux du SP20, ceux du Rocket ont été dotés d'ouïes latérales (photo de droite) à l'instar de la ligne Marine Band. Ils ont en outre été "ouverts" sur l'arrière (photo ci-bas) alors que ceux du SP20 sont partiellement fermés. L'objectif: assurer une plus grande projection de l'instrument de manière à "enfler" le volume de jeu. "Avec ces capots, le timbre du Rocket combine celui du SP20 et du Marine Band", explique-t-on au service "développement produits" de Hohner. Passé au banc d'essai, l'instrument produit en effet dans les basses la sonorité rauque si particulière au Marine Band...










Confort de jeu - A noter que les capots sont montés sur le sommier avec seulement deux vis Philips à fût disposées à l'avant de l'instrument, vers l'embouchure, alors que sur le SP20, celles-ci sont placées au milieu du peigne. "Ce montage, qui nous a été recommandé par Joe Filisko, assure une étanchéité parfaite de l'instrument", m'a-t-on expliqué chez Hohner. "D'autant que le sommier, dont tous les angles ont été arrondis, a été moulé de manière à recevoir la plaque de musique et les capots sans débords pour conserver le confort de jeu faisant la réputation du SP20 chez les harmonicistes aux lèvres fragiles", m'a-t-on précisé. Et lorsqu'on soulève les capots, c'est la surprise: à leurs extrémités, les plaques ont été perforées avec trois trous (photo de gauche, la rayure est de moi: un dérapage de mon tournevis!) alors qu'un seul aurait suffi. Explication de Hohner: permettre le montage des capots du SP20 ou du Marine Band Crossover (photo ci-bas)


Canaux plus larges - L'observation du sommier révèle en outre que les dix canaux du Rocket sont d'une conception différente de ceux du SP20. "Ils sont plus ouverts pour permettre l'arrivée d'une plus grande colonne d'air et augmenter le volume de jeu", a encore souligné la firme de Trossingen qui, visiblement, a "vitaminé" de la sorte son vénérable SP20. A noter encore que les plaques sont maintenues sur le sommier avec huit vis Philips. Pour ce nouvel instrument, il vous faudra probablement débourser autour de €45,- (prix conseillé) contre €29,- pour le SP20 (prix Thomann France).

Vidéo de la semaine: James Stewart en accro du chro





S'il est un acteur dont je ne pensais pas qu'il avait tâté de notre instrument, c'est bien l'Américain James Stewart dont j'ai apparemment injustement mésestimé le talent. Dans une comédie musicale de George Marshall, "Pot'O Gold" ("L'Or du Ciel") sortie en salles en 1941, notre homme n'hésite pas à utiliser un harmonica (que l'on devine chromatique) pour séduire sa partenaire, Paulette Godard. Et si l'on en juge par un extrait du film que je vous propose ci-dessous, le bougre semble plutôt bien se débrouiller avec la tirette… En fait, la bande-son a été enregistrée par Jerry Adler, le frère cadet de l'immense Larry que je vous avais présenté ici. Jerry a notamment montré à Stewart les mouvements de mains devant être effectués pour que son jeu soit crédible à l'écran.

video

Caricaturiste, Betto est aussi un "détourneur" d'harmos...


Dessinateur de presse et caricaturiste, le Colombien Alberto Martinez Betto a une deuxième passion: l'harmonica! Non seulement cet artiste de 45 ans joue-t-il de notre instrument, mais il réalise des montages étonnants avec des harmonicas d'époque --qu'il collectionne-- et dont je vous propose ici quelques exemples savoureux. Journaliste au quotidien colombien "El Espectador", Betto a vu son travail récompensé par de nombreux prix. Pour ceux qui lisent l'espagnol, voici son site: http://bettoespectador.blogspot.fr. A consommer sans modération.





















Cham-Ber Huang avale sa tirette...

L'harmoniciste et luthier d'origine chinoise Cham-Ber Huang vient d'avaler sa tirette le vendredi 10 janvier 2014, après une longue bataille contre la maladie d'Alzheimer. Cham-Ber Huang est notamment le "père" du CBH 2016, le vaisseau-amiral des chromatiques de Hohner dont je vous avais raconté l'enfantement ici. Voici une rapide biographie (en anglais) de ce luthier de génie qui, après s'être fâché avec Hohner avait fondé dans les années 80 sa propre manufacture d'harmonicas...