Carey Bell: à la fois bassiste et harmoniciste...

La plupart des harmonicistes connaissent ce sourire au trou béant. Mais peu savent que Carey Bell joua de la basse électrique derrière Eddie Taylor et Royal Johnson, et aussi Little Walter et Walter Horton, ses deux mentors qui lui apprirent notre instrument. Disparu en 2007, Bell nous a laissé une oeuvre discographique riche et une descendance non moins prolifique (entre neuf et quinze enfants, selon les décomptes)

Carey Harrington (14 nov. 1936 - 6 mai 2007)

Ses complices - Carey Bell a enregistré le premier album sous son nom en 1969, "Carey Bell's Blues Harp", sur le label Delmark. Car notre homme fit l'essentiel de sa carrière comme "sideman": chez Muddy Waters (fin 1970 et 1971), Earl Hooker, Robert Nighthawk, Lowell Fulson, Eddie Taylor, Louisiana Red et Jimmy Dawkins. Il a également enregistré à plusieurs reprises avec son fils, le guitariste Lurrie Bell.

 
Sa vie, son oeuvre -  Né à Macon (Mississippi), le jeune Carey Bell Harrington est attiré dès son enfance par la musique du saxophoniste Louis Jordan. A huit ans, son frère lui offre un "Mississippi saxophone" (harmonica). Cinq ans plus tard, Bell joue dans l'orchestre de son beau-père, le pianiste Lovey Lee. Il fugue à plusieurs reprises pour suivre l'orchestre en tournée mais sa mère, qui ne voulait pas qu'il devienne musicien, le ramène chaque fois à la maison. En 1956, il finit par s'établir à Chicago (Illinois) où il peaufine son style auprès des deux Walters. Pour trouver des engagements, il apprend la basse électrique avec Hound Dog Taylor. Et c'est comme bassiste qu'il effectue sa première tournée en Europe en 1969, dans le cadre de l'American Folk Blues Festival mis sur pied par les Allemands Horst Lippmann et Fritz Rau. Après son premier disque en solo, il tourne régulièrement sur le Vieux Continent avec les Chicago Blues All Stars du bassiste Willie Dixon. En 1990, il publie avec trois autres harmonicistes (Junior Wells, James Cotton et Billy Branch) "Harp Attack" sur le label Alligator. Enorme succès! En 1998, il obtient un Blues Music Award de la Blues Foundation dans la catégorie "artiste masculin traditionnel". Il enregistre ensuite de plus en plus souvent avec son fils Lurrie avant de disparaître en 2007, victime d'une crise cardiaque.

Visionnage conseillé - Peu avant sa mort, Delmark publie un DVD enregistré par le père et le fils Bell dans deux prestigieux clubs de Chicago, Buddy Guy's Legends et Rosa's Lounge. Voici un extrait de ce DVD où Carey joue du chromatique sur "Short Dressed Woman", dans le salon de Lurrie.



Ecoute conseillée - "Last Night", publié en 1995 sur Bluesways, est indubitablement le grand'oeuvre de Carey Bell. Hommage à Little Walter, l'opus est partagé entre des compositions originales et des reprises. Notre homme s'y révèle être un chanteur convaincant avec une voix grave et légèrement rauque. Voici le morceau titre du CD:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire