"Orange Blossom Special": l'original et deux versions déjantées


Version originale - C'est avec "Juke" l'un des morceaux de référence de l'harmonica. Joué au violon dans les années 40, "Orange Blossom Special", repris sur notre instrument par notamment Charlie McCoy, est aujourd'hui l'un des plus grands succès de la "country music". Contrairement aux imitations "bruitistes" de trains à vapeur présentées ici récemment, l'"OBS" a été publié sous forme de partition en 1938 avant d'être enregistré, l'année suivante, par les frères Ervin, Jack et Gordon Rouse. Voici cette version originale reprise en 1966 par RCA Victor sur son LP "The Railroad In Folksong":

Version déjantée (un) - Exploité par la Seabord Airline Railroad, qui se faisait appeler "La compagnie du service courtois" avant sa disparition en 1967, l’"Orange Blossom Special" reliait New York à Miami (Floride) en passant par Philadelphie, Washington, Richmond, Columbia et Jacksonville. Le train effectua son premier trajet en 1925 et il devint vite populaire parce qu'il ne cotait pas cher et disposait de l'air conditionné dans tous ses wagonsDevenue par  une pléthore d’arrangements une mélodie incontournable de la musique dite "ferroviaire",  l'OBS des frères Rouse a été interprété à la mandoline, à l’accordéon et à la guitare électrique. Le grand Johnny Cash l'a reprise et bien d'autres encore. Voici une improbable version des "Spotniks", groupe suédois de rock instrumental qui, toujours en activité, connut ses heures de gloire dans les années 60:


Version déjantée (deux) - Parmi les autres versions disponibles sur youtube, celle, déjantée, enregistrée en 1993 par les Hellecasters fait référence. Ce groupe, qui s'était fait une spécialité de la virtuosité guitaristique dans les années 90, fait ici de notre OBS un "standard" de la vitesse acrobatique. John Jorgenson, Will Ray et Jerry Donahue se livrent à une prouesse avec l'intention probable de fasciner l'auditeur et cela non sans une pointe d'auto-dérision. Chacun utilise un technique de jeu différente, mediator classique pour Jorgenson, "slide" pour Ray, "bender" et "picking" pour Donahue. Mais le train, généralement reconnaissable dans les habituelles versions "bruitistes", est ici absent. Après des quelques minutes de jeu profondément virtuose, quelques maigres applaudissements résonnent dans une salle trop grande... Enfin, pour ceux qui veulent apprendre la pièce, merci de suivre les instructions du professeur Milteau se trouvant un peu plus bas...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire