"Help Me" de Sonny Boy Williamson II: d'une version l'autre... (1/2)

"Help Me" est peut-être l'un des standards de blues les plus repris de la planète... Enregistrée, selon Wikipedia, par Rice Miller, alias Sonny Boy Willamson II (SBWII), le 11 janvier 1963 à Chicago (Illinois), la paternité de cette face B du single "Bye Bye Bird" (Checker n°1036) est simultanément donnée au bassiste Willie Dixon et au producteur Ralph Bass. Ecrite en mode mineur, la pièce, qui fait 3'07", s'est hissée cette année-là à la 24è place du hit parade du magazine professionnel Billboard. Repiquée en 1966 sur la compilation "More Real Folk Blues" (Chess n°1509) de SBWII, elle est entrée en 1987 au Panthéon du Blues ("Blues Hall of Fame") comme l'un des classiques du blues ("Classics of Bues Recordings"), toujours selon mon Wiki. Ce que l'on sait moins, c'est que "Help Me" est une reprise d'un instrumental énervé de Booker T. and the MGs, "Greens Onions, publié en 1962. Voici des interprétations de ce standard par des harmonicistes parmi les plus prestigieux mais aussi, pour l'une d'elle, par des instrumentistes plus modestes.

Sonny Boy Williamson II: la version originale - Voici la version qu'à peu près tout le monde a entendue et qui a bercé les oreilles de générations d'harmonicistes:




Booker T. and the MGs: la pièce "pompée" par SBWII - Instrumental "soul" du pianiste-organiste Booker T., cette version publiée en mai 1962 en face B de "Behave Yourself" (Volt n°102), soit un an avant celle de SBWII, a rapidement été reprise par le groupe sur une face A par Stax Records (n°127). Le titre désigne, dit-on, une herbe indienne un peu folle dont on fait les cordes. Le son de l'orgue Hammond est ici proprement hallucinant:



The Legendary Shack Shakers: la version la plus "trash" - Groupe de rock américain fondé dans les années 90, les "Legendary Shack Shakers" sont connus des habitués du Printemps de Bourges où ces garçons se sont produits régulièrement. Le groupe, qui fait la synthèse de différents styles --punk, polka, delta blues et folk hillbilly des montages du Sud des Etats-Unis-- ne pouvait pas ne pas reprendre un monument comme "Help Me". A l'harmonica, on retrouve le fondateur de la formation, Col. J.D. Wilkes.




Christelle Berthon: la version la plus "couillue" - Notre Christelle nationale a publié sur ioutoube deux versions du titre. La première en 2008 qui se trouve ici et la seconde, plus récente, que je vous propose sur cette page. La voix de la petite Ftançaise actuellement exilée en Australie, est sidérante... Son jeu aussi!





Canned Heat: la version hippie - Le groupe américain a repris le titre sur son premier album, "Canned Heat", publié en 1967. Alan "Blind Owl" Wilson s'était collé au chant et a utilisé pour la pièce en Fa dièse un harmo en Si joué en 2è position.




Charlie Musselwhite: la version la plus sombre - Musselwhite a remporté un succès immédiat avec son premier album, "Stand Back!", enregistré en 1996 chez Vanguard. Ce succès le range d'emblée parmi les grands du blues. Sa version s'y trouve. A mon sens, elle dévoile bien le côté "obscur" de la Force chez l'harmoniciste.





Billy Branch: la version la plus rock - Le "Blues Crusader" a enregistré sa reprise sur son album "Heavy Harp" sorti en 1994 avec son groupe "Sons Of Blues". Une leçon de blues-rock!





Rod Piazza: la version la plus swing - L'ami Rod, qui s'est fait une spécialité des reprises tout au long de sa carrière discographique, ne pouvait pas passer à côté de "Help Me". Voici sa version faite, comme toujours, de swing, d'élégance et de retenue. Néanmoins un peu faible, à mon goût...







(A suivre...)

6 commentaires:

  1. Merci Sébastien. Tu peux t'abonner si tu veux...

    RépondreSupprimer
  2. Pardon: je vois que tu l'es déjà. Mes neurones ramollissent...

    RépondreSupprimer
  3. Thanks for honoring Alan "Blind Owl" Wilson of Canned Heat in this blog post! I was thrilled to see his picture here.

    I hope you'll take a few minutes to check out my biographical website dedicated to Wilson, at http://blindowlbio.com. I've spent years researching his life and music, and his harmonica playing is particularly important to me. I feel he was one of the most powerful players of any era.

    I'll be sure to share your blog with other music fans and blues lovers. Thank you again and don't forget to boogie!

    RépondreSupprimer
  4. Thank you for your kind words.
    Make sure you check this too:
    http://juke-myharmonicablog.blogspot.com/2011/02/audio-de-la-semaine-canned-heat-et.html
    I'll boogie, don't worry ;o)

    RépondreSupprimer