Du Marine Band 1896 Classic au Deluxe et au Crossover: Steve Baker raconte...

 
Par deux fois en l'espace de quelques années, le Marine Band 1896, l'harmonica diatonique emblématique de Hohner dont la conception n'avait pas évolué depuis plus d'un siècle, a été remodelé et "boosté" par la firme de Trossingen. Après les graves défauts de fabrication qui avaient affecté le modèle dans les années 90 --et qui avaient fortement secoué le groupe--, Hohner a réagi en sortant coup sur coup deux nouveaux modèles dérivés du 1896 et proposant d'intéressantes innovations technologiques.
En 2005, avec le Marine Band Deluxe (MBDL), le fabricant souabe propose un instrument aux plaques et aux capots vissés, abandonnant les clous qui faisaient le charme désuet du modèle classique. Prenant acte du bond technologique réussi par les "customiseurs", dont le plus connu est l'Américain Joe Filisko, Hohner offre avec le MBDL une "base" à partir de laquelle chacun peut, avec quelques ajustements simples, réaliser son propre "custom". Ou presque.
Puis en 2009, Hohner sort le Crossover avec un sommier en bambou, un sacrilège pour les irréductibles du sommier traditionnel en bois de poirier, et un accordage dit "tempéré" 12 TET. La réussite commerciale de ces deux nouveaux modèles est cruciale pour Hohner, notamment aux Etats-Unis où la firme allemande est directement en butte aux nouveaux modèles de ses concurrents, petits et grands, et qui, pour certains, proposent des innovations inattendues.
Il y a d'abord le B-Radical de Brad Harrisson, un autre "customiseur" américain qui a pris le pari apparemment insensé de produire en masse un instrument fait sur mesures. Design révolutionnaire, anches vissées sur la plaque, peigne en matériau composite: le B-Radical place la barre très haut... Malheureusement, il faut attendre plus d'un an (!) avant de pouvoir en obtenir un de la firme. A $200,- l'unité, ça fait cher du quart d'heure. Brad tente actuellement de satisfaire les commandes enregistrées au cours des deux dernières années. A mon humble avis, il est urgent d'attendre que la production soit véritablement lancée avant de commander. Voici par ailleurs un banc d'essai de l'instrument réalisé il y a déjà quelque temps par Michael Timler, qui vient d'être embauché par Hohner.
Il y a ensuite le Manji du Japonais Suzuki, qui est sans doute le concurrent le plus sérieux de la nouvelle ligne Hohner. Sans compter les "Firebreath", "Promaster" et autres "Folkmaster" du même fabricant.
Il y a enfin le 1847 de l'Allemand Seydel, le seul diatonique fabriqué avec des anches en acier inoxydable... Voici un banc d'essai de cet harmonica adopté notamment par James Cotton. 
Les Seydel 1847 de Cotton...
Steve Baker, qui est aussi consultant Hohner lorsqu'il ne se produit pas sur une scène, raconte le développement des Marine Band Deluxe et Crossover auquel il a été étroitement associé. "Nous avons voulu développer une nouvelle ligne d'harmonicas diatoniques à partir du Marine Band 1896 qui a défini le son blues dans la discographie mondiale. Le Marine Band est en effet joué dans d'innombrables enregistrements des années 20 aux années 60", explique-t-il dans la livraison d'octobre-novembre de "Harmonica World", la publication de la National Harmonica League, l'organisation parapluie en Angleterre et au Pays de Galles.
Les Crossover de Steve Baker...
 "Au début des années 90, Filisko a été le premier à utiliser ce modèle pour en faire des instruments dont la réponse, le volume et le +son+ étaient à tous points supérieurs à ceux alors disponibles dans le commerce. Je suis un ami de Joe depuis 1991. J'ai donc été aux premières loges pour suivre ces développements et j'ai joué ses +customs+ dès le début", poursuit-il. "Le 1896 est de ce fait rapidement devenu la +base+ utilisée par les customiseurs pour construire leurs instruments d'exception. J'ai immédiatement compris que certaines des modifications apportées par ces luthiers pouvaient être incorporées dans une fabrication industrielle. Je rêvais alors d'un Marine Band 1896 avec un sommier imperméable, équipé de capots plus ouverts et assemblé avec des vis au-lieu de clous. Lorsque Hohner a lancé son XB-40 en 2003,
Les Filiskos de Howard Levy...
j'ai fait ces suggestions au service +recherche et développement+ de Hohner et il est rapidement apparu qu'un Marine Band 1896 vissé plutôt que +clouté+ pouvait être produit industriellement de manière viable", se souvient Steve.
"Sorti en 2005, le Marine Band Deluxe a généralement été bien reçu par le public et les professionnels, malgré quelques petits soucis de jeunesse. Lorsque Hohner a adopté un nouveau profilage pour ses anches dans le milieu des années 2000, j'ai proposé la fabrication d'un nouveau modèle à partir d'un peigne en bambou, un matériau couramment utilisé en Asie. Nous avons donc testé le bambou laminé pour la fabrication de sommiers et les premiers prototypes me sont arrivés en 2007", confie Baker.
"La première fois que je les ai joués scène, j'ai été frappé par la manière dont ils répondaient. L'influence du peigne sur le son étant un sujet polémique dans la communauté des harmonicistes, j'ai évité de faire publiquement part des mes observations. Mais j'avais des harmonicas
Les Marine Band de JJ...
dont le sommier était complètement étanche par rapport aux peignes en poirier. Pour le vérifier, j'ai laissé tremper un sommier en bambou dans un verre d'eau pendant une demie heure... Il n'a pas bougé d'un poil! Aujourd'hui, je nettoie mes Crossover sous le robinet.
A l'automne de 2008, j'ai décidé de faire des essais +aveugles+ de peignes construits avec différents matériaux. J'ai conduit ces tests avec Joe Filisko, Howard Levy, Carlos del Junco et Michael Timler, qui exploitait encore son site de vente par correspondance, harponline.de/. Il s'agissait d'évaluer les altérations, les +overblows+ et la réponse des différentes versions", révèle Steve à "Harmonica World".
Les Golden Melody de Michel Herblin
Alors qu'aucun des participants à ces tests ne savait quel peigne il essayait, les résultats ont été remarquablement homogènes. "Les meilleurs notes ont été données aux harmonicas avec un peigne en bambou. Tous les intervenants ont conclu que ces instruments étaient plus sonores, même si Howard et Carlos ont une préférence pour un son plus +sombre+. J'étais ravi de voir corroboré par ces grands professionnels mon enthousiasme pour les sommiers en bambou.
Cette unanimité a convaincu Hohner qui a décidé de sortir un nouveau modèle de la série des Marine Band avec un peigne en bambou qui serait entièrement compatible avec le Deluxe. Contrairement à l'accordage +just+ utilisé pour le Marine Band Classic et son avatar Deluxe, j'ai proposé un accordage tempéré 12 TET que j'utilise depuis plus de 20 ans pour mes propres harmos".
Les MB Classic de Jerry Portnoy
"Dans cet accordage, les septièmes (trous 5-9 aspirés) sont en TET 12 tandis que les tierces majeures (trous 2-5 et 5-8 soufflés, et 3-7 aspirés) sont légèrement +en dessous+ de la tonalité de manière à ce que les accords n'aient pas d'interférences de battement et que les notes individuelles sonnent justes.
Cela permet de jouer facilement l'instrument dans les différentes positions, ce qui est toujours davantage le cas dans le jeu moderne. Après l'aval de Hohner, j'ai personnellement accordé les      +plaques mère+. Les premiers Crossover ont été présentés en août 2009 à la convention SPAH de Sacramento (Californie). "L'accueil a été on ne peut plus enthousiaste", affirme Baker.
(Copyright: Steve Baker 2010 - Traduction: Robert Koch)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire