L' "US Navy Band", le papa oublié du "Golden Melody"

Le "Golden Melody", avec le "Marine Band" 1896 l'un des deux harmonicas fétiches de la firme de Trossingen, avait un papa: l'"US Navy Band"


Il était une fois... - Le "Golden Melody" est généralement considéré comme le premier harmonica diatonique à sommier en plastique mis en production par Hohner. Que nenni! Avant de lancer en 1975 sa "Mélodie Dorée", la firme de Trossingen a produit à la fin des années 50, l' "US Navy Band", un harmonica qui lui ressemblait, au moins par son apparence, comme deux gouttes d'eau: mêmes formes oblongues et arrondies, mêmes capots dorés. Avec cet intrument, Hohner cherchait à satisfaire une clientèle rebelle au sommier en bois de poirier du "Marine Band" 1896 qui avait alors tendance à gonfler au contact de la salive.
Une question de tempérament - Comme son célèbre cousin, l' "US Navy Band" avait un accordage au tempérament juste classique, indiqué pour le jeu en octaves. Il était proposé dans une boîte qui n'est pas sans rappeler celle en carton crème des premiers "Golden Melody". A son arrivée à Trossingen à la fin des années 60, Cham-ber Huang, un harmoniciste virtuose chinois embauché par les Allemands pour développer de nouveaux modèles chromatiques, remarque l' "US Navy Band" dont le design très "fiftees" tranche avec la sobriété des formes du "Marine Band". Il sait aussi que nombre de joueurs réclament à la firme souabe un harmonica diatonique accordé au tempérament égal (12TET) pour jouer du jazz, ton sur ton, note par note, comme sur un "chro"". Avec son frère Franck, lui-même violoniste, Cham-ber Huang va donc s'inspirer des formes du "Navy Band" pour dessiner le "Golden Melody".

Cham-ber Huang
Après la noce, la brouille - Plus tard, les frères Huang vont développer avec les ingénieurs de Hohner les CBH 2012 et 2016, deux harmonicas chromatiques dont la conception révolutionnaire des chambres de sommier n'a toujours pas été égalée. Après le temps des noces, celui de la brouille: dans les années 80, les deux frérots se fâchent avec Hohner et quittent l'Europe pour les Etats-Unis, sans toutefois oublier d'emporter leurs brevets. Forts de l'expérience acquise en Allemagne, ils fondent leur propre manufacture d'harmonicas appelée, en toute modestie, "Huang". Cham-ber
va y développer un harmonica qui ressemble à s'y méprendre au... "US Navy Band". C'est le "Star Performer", un harmonica d'entrée-milieu de gamme qu'il fait fabriquer en Chine et qui a la particularité d'avoir des plaques légèrement plus épaisses que celles deses concurrents. Deux versions sont aujourd'hui proposées par la firme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire