Le JT-30 d'Astatic: le "porte-parole" du son de Chicago...

Le JT-30 "Spokesman" d'Astatic est, avec le "Green Bullet" 520 de Shure, l'un des micros les plus étroitement associés à l'harmonica amplifié. Radiographie d'une légende...

Une légende entre vos mains - Ca y est, vous l'avez! Dans votre boîte aux lettres ce matin, l'Astatic remporté sur eBay il y a six semaines vient enfin d'arriver. Et depuis, vous ne cessez de contempler la grille chromée et la robe argentée de ce machin, qui ressemble davantage à un phare de vélo qu'à un micro... Continuez néanmoins à bien regarder, car vous avez entre les mains une légende: le JT-30 "Spokesman" ("porte-parole") a en effet été --et continue d'être-- utilisé par tous les grands harmonicistes, de Little Walter à Junior Wells en passant par Walter Horton et William Clarke.

Un micro pour taxis et ambulances - La firme américaine Astatic, aujourd'hui rachetée par le groupe CAD, a commencé à fabriquer le JT-30 à Youngstown (Ohio) à la fin des années 40 pour équiper avec un micro robuste et bon marché les radio-amateurs, les stations de taxis et les ambulances. Lorsque, "monté" à Chicago (Illinois) au début des années 50, Muddy Waters a commencé à électrifier son blues, les harmonicistes de son groupe ont cherché un micro pour amplifier le leur. L'histoire --non écrite-- veut que Snooky Prior et Little Walter ont adopté le JT-30 parce qu'il tenait bien en mains et pour le son de saxophone qu'il leur donnait. La bande de fréquences du micro couplée à celles, métalliques, des anches de l'harmonica allait transfigurer notre instrument en le rendant --enfin-- audible au sein de l'orchestre...

Quatre types de capsules - Par quoi ce son, devenu au fil du temps si caractéristique du blues de Chicago, est-il généré ? Astatic a toujours équipé ses JT-30 de cartouches "cristal" ou "céramique", à l'exception de toutes les autres. Rappelons le principe de fonctionnement de ces capsules: soumis à une variation de pression due à une vibration acoustique, un minuscule morceau de sel de Rochelle, nom commun du tartrate double de sodium et de potassium, ou une fine membrane en céramique vont fournir un courant électrique alternatif proportionné en amplitude et en fréquence à la vibration captée. C'est l'effet piézo-électrique, c'est-à-dire la propriété que possèdent certains corps de générer une charge électrique sous l’action d’une contrainte mécanique. L'avantage de ces capsules: leur bande passante, située entre 30 et 10.000 Herz, est relativement large de sorte que les fréquences médiums, les moins souhaitables pour l'harmonica, sont "encadrées" par les aigües et les basses et donc mois prégnantes. Leur inconvénient: ces éléments sont relativement fragiles et tendent à se dégrader s'ils ont exposés trop longtemps à une source de chaleur ou au froid. Les capsules estampillées MC 101 et MC 151 sont des cristaux, celles frappées MC 126 et MC 127 sont des éléments céramiques. Plus votre modèle de JT-30 sera ancien, plus sera grande la chance d'y trouver un cristal mal en point, s'il n'est pas HS! Alors, attention aux achats en aveugle sur eBay. A propos, comment détermine-t-on "l'âge" d'un Astatic ?
Youngstown             Youngstown          Youngstown          Youngstown         Youngstown          Conneaut
Model 30                   Model 48W           Model 40               Model 40              Model 30             Model 30 
Y series                     Y series                 N/A                       Y series                 B series                B series
Late 1930's                Late 1930's            Early 1940's           Late 1940's           1945                      1946
Plusieurs modèles et des contrefaçons - Astatic, qui ne manufacture plus le JT-30 depuis la fin des années 90, a fabriqué plusieurs versions du modèle. Pour les dater, il faut examiner l'étiquette rivée au bas et à l'avant de l'objet. Les modèles les plus anciens portent la mention "Youngstown (Ohio)", les plus récents "Conneaut (Ohio)". Pour toi, cher lecteur, j'ai tenté de dater ici quelques étiquettes grâce aux numéros de modèles et aux types de séries. Attention également aux copies ! De faux JT-30 ont été fabriqués au Canada, en Argentine, en Belgique et en Allemagne. Ainsi, le "Blueblaster" de Hohner n'est pas à conseiller: bien qu'équipé d'un contrôle de volume, il dispose d'une cellule tawaïnaise "low cost" qui donne un son proche de celui d'une casserole avec la plupart des amplis !

Quelques customs - Le JT-30 est peut-être le micro le plus "customisé" de la planète harmonica. Peinture, contrôle de volume, laque, chrome: tous les artifices sont utilisés pour lui donner d'la gueule. En voici quelques exemples. Compter entre €150,- et €200,- pour acquérir ces merveilles auprès des "customiseurs" dont les liens figurent plus bas.


Liens:


Aucun commentaire:

Publier un commentaire