L'harmonica au féminin: parce qu'elles nous valent bien... (1/3)

Les femmes et l'harmonica: elles sont de plus en plus nombreuses à s'emparer de notre instrument et à réussir une carrière. Quelques exemples...


Christelle BERTHON (France): révélée par le  net - La Française Christelle Berthon est sortie de l'anonymat en 2007 grâce à l'internet. Depuis, ses vidéos postées sur YouTube ont totalisé plus de douze millions de vues (!!!) et l'ont rendue célèbre dans le monde entier. Quant à sa chaîne TV, elle comptait début 2014 quelque 17.000 abonnés. Ce qui, selon elle, la place en "première performeuse mondiale sur Youtube". Hallucinant ! A 45 ans, cette instrumentiste, qui a appris dès quatre ans la flûte à bec et le hautbois avant de tomber « complètement amoureuse » de l'harmonica, a pourtant bien failli ne pas faire la carrière qu'elle est en train de réaliser car elle arrête pendant douze ans la musique. En 2006, elle reprend notre instrument et fait, trois ans plus tard, la connaissance de Melody Gardot. Cette rencontre, filmée sur la vidéo ci-contre, la propulse sur l'avant-scène car les rencontres vont se succéder. Berthon est invitée à plusieurs concerts par Louis Bertignac (ex-Téléphone) et se produit avec Kenny Neal, Jason Ricci, Charlie Musselwhite, Jean-Jacques Milteau, Basile Leroux, Jean Yves D'Angelo, Pierre Chérèze, Patrick Verbeke et Mauro Serri. En novembre 2009, Christelle termine deuxième (catégorie blues) aux championnats d'harmonica Hohner à Trossingen (Allemagne). Elle donne ensuite plusieurs concerts à l’Utopia Jazz Club de Paris avant de se produire aux Etats-Unis avec le guitariste texan Jimi Lee. Cette artiste, au jeu éclectique et au tempérament parfois difficile, prépare son premier CD et vit actuellement en Australie. Contact: www.myspace.com/christelleberthon

Christelle "Harp Queen" Berthon


"Little" Jenny BOHMAN (Suède): le blues en passant par Piaf -  "Quand j'avais 14-15 ans, je jouais déjà du piano classique ainsi que du +boogie woogie+. Le blues, je l’ai découvert au lycée en écoutant Jimi Hendrix", raconte la Suédoise "Little" Jenny Bohman. "Puis un jour, dans un train, j’ai rencontré un musicien qui jouait de l'harmonica. Je lui ai emprunté l'instrument mais ne le lui ai jamais rendu. Je devais avoir 20 ans", poursuit-elle. Aujourd'hui âgé de 48 ans, ce p'tit bout de femme (elle culmine à 1,53 m) est considéré comme l'un des meilleurs harmonicistes de Scandinavie, tous sexes confondus. "J'ai commencé à jouer avec le Monaco Blues Band quand j'avais 26 ans. Cela coinçait un peu avec les autres musiciens mais j'ai finalement travaillé avec eux quand le saxophoniste est parti", confie-t-elle. "Entretemps, j'ai chanté Edith Piaf mais je suis vite revenu au blues". Influencée par Muddy Waters, Little Walter, Sam Myers mais aussi Kelly Joe Phelps, "Little" Jenny a reçu les deux plus grandes récompenses de la scène blues dans son pays: le Jan Rosenqvist Award en 1998 et le Amal Blues Festival awards en 2001. Entre 1990 et 1999, elle a tourné avec notamment Eric Bibb et Dana Gillespie. Depuis 2002, elle tourne avec son groupe, les "Blue Beans", composé de Mia Kempff (basse et chant), Lotta Partapuoli (guitare) et Justina Lakin (batterie). CDs: “Hot Spicy Dish” (2006), "Little Jenny & the Blue Beans Live! Nefertiti Bluesshow” (Scana 8542). Contact: http://www.myspace.com/jennybohman

"Little" Jenny Bohman


Sandra VAZQUEZ (Argentine): une élève de Lee Oscar - Né en 1975 à Buenos Aires, l'Argentine Sandra Vazquez a pris ses premières leçons d'harmonica à seulement 10 ans avant de devenir l'élève de Lee Oscar. En 1998, elle étudie avec l'harmoniciste brésilien Flavio Guimaraes puis, en 2000 et 2001 avec les instrumentistes américains Bruce Ewan et Norton Buffalo. Elle est ensuite acceptée dans les cours de Lee Oscar avant de former, en 2002, son propre trio, "Betty Blues", avec lequel elle se produit dans de nombreux festivals dont celui de Santa-Fe, devant un public de quelque 50.000 personnes. En 2004, elle forme le "Sandra Vazquez Blues Band" (harmonica, chant, piano, basse et batterie) avec lequel elle interprète un répertoire de blues traditionnel. Depuis, elle se produit régulièrement à la télévision argentine et est considérée comme la meilleure dans son pays. Contact: www.sandravazquez.com.ar/english.htm


                                                               
                                                       Sandra Vazquez



Kat BALOUN (Etats-Unis): du Texas à l'Alexanderplatz - L'Américaine Katherine Elise Baloun, née en 1956 à El Paso (Texas) a grandi à Cincinnati (Ohio) où, guidée par sa mère pianiste classique, elle a commencé à apprendre le piano dès l'âge de cinq ans, le violon à sept et l'harmonica à 13. En 1994, à l'âge de 38 ans, elle s'installe comme musicienne professionnelle à Berlin où elle forme son premier groupe. En 2002, elle fonde un duo avec Nina T. Davis, "The Alleycats", avec lequel elle enregistre deux CDs de blues acoustique, de folk et de jazz. Puis, en 1998, elle forme "Ladies First" avant d'intégrer "Wild Women", un groupe formé de Micha Mass, un batteur qui a travaillé avec l'harmoniciste Paul Orta, Nina Davis au piano, Amy Zapf à la basse, Tina Tandler au saxophone et Veronica Vogel à la guitare. Contact: http://www.katbaloun.de/



(A suivre...)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire