Quoi qu'il y a dans mon micro qui donne le gros son ? (2/2)

Les éléments de micro dynamiques présentés dans le premier article de cette série ne vous conviennent pas? Peu importe: pour sonner comme Little Walter, il vous reste les capsules à cristal ou à céramique.

Effet piézo-électrique. Rappelons brièvement  le principe de fonctionnement de ces capsules: soumis à une variation de pression due à une vibration acoustique, un minuscule morceau de sel de Rochelle, nom commun du tartrate double de sodium et de potassium, ou une fine membrane en céramique vont fournir un courant électrique alternatif proportionnel en amplitude et en fréquence à la vibration captée. C'est l'effet piézo-électrique, c'est-à-dire la propriété que possèdent certains corps de générer une charge électrique sous l’action d’une contrainte mécanique. La Shure R7, montrée ci-contre, est la plus prisée des capsules à cristal. Notamment en raison du son rond et chaud qu'elle produit, notamment lorsqu'elle est employée avec un amplificateur à lampes. Malheureusement, il s'agit d'un élément particulièrement fragile. Lorsqu'il est exposé au chaud ou au froid, ou victime d'un choc, il n'est pas rare que le cristal se fende et devienne inutilisable. Au fil des années, la R7, fabriquée jusque dans les années 60, est devenue de plus en plus rare et, partant, de plus en plus chère. Il n'est pas rare de les voir atteindre 300, voire 400 dollars US sur eBay. Personnellement, je me méfie d'elles...
La MC-151 d'Astatic. Cette capsule est "l'autre cristal" se trouvant dans les micros de nombre de professionnels. Fabriqué jusqu'en 2002 par la firme de Youngstown (Ohio), cet élément est moins fragile que la R7 de Shure et, surtout, beaucoup moins cher. Vous devriez le trouver pour une centaine de dollars US (quand même!) sur eBay. La MC-127 est la version céramique de cette cartouche. Pour l'anecdote, il pourra vous arriver de trouver, sur des capsules estampillées MC-127 dans le métal, des étiquettes MC-151. Pas d'inquiétude, il s'agira bien d'un cristal. Mais alors pourquoi une étiquette? La raison en est simple: ayant perdu le moule de ses 151 dans un incendie, Astatic a poursuivi jusqu'au bout leur fabrication dans des coques de 127. Comment sonne une MC-151? Là encore, voici une petite vidéo trouvée sur l'internet qui, sans être convaincante, permet de se forger une opinion...

                                                                                 

                                                    

"Ménage à trois". Il existe évidemment nombre d'autres capsules qu'il est possible d'incorporer dans un JT-30 ou un Green Bullet 520, ou dans tout autre micro de son choix. Quelques références: la DT-50K (50.000 ohms) de Calrad, la 21-C (céramique) et la 454 (cristal) de Turner ou encore  les cristals "low cost" du japonais Aïwa, très économiques compte-tenu des prix indécents d'une R7 Shure. Ce qu'il faut retenir:  le micro n'est que le maillon central  d'une la chaîne formée, à une extrémité, par le joueur et, de l'autre, par l'ampli. Pour obtenir "le" son, il convient que ces trois maillons soient en bon équilibre, qu'il réussissent en quelque sorte à faire un "ménage à trois"... Le secret: l'expérimentation! Et comme dab, suivez la règle numéro un de ce blog: vous avez le droit de faire des erreurs (sinon ils n'auraient pas équipé d'une gomme le bout des crayons)!                                                 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire